L'importance primordiale du Dan Tian dans tous les arts corporels et énergétiques d'Asie

Publié le 20 Mars 2017

L'importance primordiale du Dan Tian dans tous les arts corporels et énergétiques d'Asie

Le Dan Tian / le Hara

Au centre de notre abdomen, proche du centre de gravité du corps, il y a un centre énergétique essentiel appelé Xia Dan Tian en chinois.

En japonais, on le dénomme Seika Tanden, mais il est plus courant de parler du Hara, terme qui désigne en fait l'ensemble du ventre.

En Qigong, comme dans tous les arts corporels et énergétiques d'Extrême-Orient, le Xia Dan Tian est au cœur de la pratique.

C'est à partir de ce centre que l'on initie les gestes et où l'on concentre toute l'énergie. C'est la condition pour que l'intention soit traduite de manière efficace dans le mouvement, sans quoi la pratique perd sa dimension énergétique. D'où l'intérêt d'apprendre à le sentir et à le mobiliser.

 

L'activation du Dan Tian donne :

  • Plus de vitalité, de force, de résistance
  • Un meilleur équilibre physique
  • Un apaisement émotionnel et mental
  • Plus de précision et de fluidité dans les gestes

C'est aussi la base sans laquelle aucune technique de soin énergétique ne peut être mise en œuvre sérieusement.

Enfin, c'est le préalable nécessaire pour pouvoir explorer les pratiques du Neigong et de l'alchimie interne taoïste.

Si beaucoup de professeurs de Qigong, d'arts martiaux, et de soins énergétiques parlent du Dan Tian ou du Hara, il n'est pas aisé de trouver un enseignement spécifique sur ce sujet.

C'est pourquoi je propose, une fois par an, un stage sur ce thème essentiel :  Stage de Qigong "Sensation & mobilisation du Dan Tian (Hara)" , les 08 & 09 avril 2017. 

 

Rédigé par Le Corps Conscient

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article